Auteur: Douglas Hallawell – MCF


Vendredi 3 mars, réveil 5h30… direction CDG pour un décollage à 8h00 avec AF, après avoir croisé Philippe Charhon qui embarquait sur l’avion à côté ! La raison principale de mon déplacement était d’assister, évidemment – au Salon de Genève – au lancement de la Tourer (4 places) en version Roadster (V6 – 3 litres), telle qu’exposée, mais également disponible en version Plus 4 (moteur 2 litres & 4 cylindres).


Grâce au talent d’un jeune dessinateur auto de 22 ans – Matthew Humphries – la ligne de la 4 places se trouve radicalement améliorée. Le changement est certes moins visible sous la carrosserie où le bâti a pourtant été entièrement modifié. Et il n’aura fallu à MH et à l’usine Morgan que 2 mois et demi pour accomplir ce projet !


En résumé, ce changement concerne surtout l’arrière et ses ailes, la capote, les sidescreens ainsi que l’emplacement des sièges arrière. Ces derniers sont séparés par une console centrale plaquée bois, d’un bel effet et qui intègre les ceintures arrière. Les deux sièges sont davantage creusés autour du différentiel permettant une assise plus basse.

Ceci permet de baisser proportionnellement la crête de la capote culminant au-dessus du pont. La caisse – ou « tub » en anglais –  se trouve prolongée pour créer un véritable petit coffre qui n’est plus envahie par la roue de secours, tel le dernier modèle Tourer sorti en 2000.

La roue de secours est donc greffée et non intégrée à l’arrière de la caisse. Tout ceci contribue à augmenter, à l’arrière, le volume de la carrosserie. Afin de l’atténuer, M.H. a effectué une découpe inférieure – de part et d’autre de la roue de secours – où sont positionnés les feux de recul/anti-brouillards. Cette découpe est peinte en noir mat. Le réflecteur se trouve discrètement intégré au bord inférieur de l’aile ; cette astuce libère dorénavant les ailes arrière de tout accessoire.

Le prolongement de l’arrière permet, à son tour, de baisser l’extrémité arrière de la capote, contrairement au dernier modèle 4 places (voir photo ci-dessous).

Matthew a profité de ce remodelage en profondeur pour centrer les roues arrière dans leurs passages de roues. Fini aussi les ailes arrière qui, depuis trop longtemps, n’étaient plus adaptées aux dimensions des pneus taille basse !
Les sidescreens, quant à eux, sont redessinés pour offrir une ligne plus fluide et, à l’arrière, plus effilée. Toujours dans le but d’alléger l’effet du volume important d’une capote 4 places, la partie inférieure des sidescreens est peinte afin de mieux s’intégrer avec la carrosserie.

Le prolongement du coffre entraîne le déplacement des feux depuis les ailes vers le coffre afin de les rendre plus visibles. Pour éviter d’encombrer l’arrière, le bouchon de réservoir se trouve déplacé sur le flanc arrière droit. Attention toutefois aux débordements d’essence, vu la proximité immédiate de l’échappement !

La roue de secours est inversée et il reste à vérifier si elle sera assortie à celles montées sur la voiture. Sur le modèle exposé, la roue de secours de 15 pouces ne correspondait pas à celles de 18 pouces montées sur la Roadster V6… Les roues en alliage de 15 pouces seront standard pour les deux versions avec, en option, des roues fils de 16 ou 18 pouces pour le Roadster et, pour la Plus 4, des roues fils de 15 pouces. Attention, celles exposées en chrome ne correspondent pas aux roues définitives prévues en acier inoxydable ! N’oublions pas qu’il s’agit d’un « show car »…
Seul bémol, à mon avis, l’emplacement très vulnérable de la plaque d’immatriculation et son éclairage. Les gros butoirs ne pouvant pas assurer leur rôle vital compte tenu de leur position reculée.
Quant à l’avant, une petite grille d’aération a été intégrée sous la plaque d’immatriculation.

La production devra démarrer aussitôt le salon terminé. N’espérez pas, toutefois, rouler cet été dans une de ces versions à 4 places puisque le site de l’usine prévient que la production de ce modèle est déjà assurée jusqu’à l’automne 2006… Morgan France prévoit une répartition pour le marché français de 50/50 entre les 2 motorisations de ce modèle.

Douglas Hallawell – MCF


Phil Bacon  vient de nous envoyer 2 superbes photo prises à l’usine le 7 avril 2006.   Elles montrent une 4-places (tout alu) en cours de construction. Pas si banal pourtant… L’angle de vue montre une grande partie des modifications apportées au Tourer nouvelle génération.

Très intéressant parce qu’elle nous montre ce que nous ne voyons pas sur la voiture finie : l’armature centrale des fixations ceintures arrière (et qui sert de support de la console aussi), la nouvelle forme des panneaux latéraux en contre-plaqué qui s’étendent jusqu’à l’arrière et qui montent pour créer le compartiment latéral où se range l’armature (compas) de la capote une fois repliée, la forme du coffre dégagé de la roue de secours, la base et  le contour des sièges arrière et la barre de renfort (renforcée) du montant latéral en bois (en avant du passage de roue).

Le plus astucieux, à mon avis, est la façon dont l’usine a réussi à caser batterie, amortisseurs, la barre transversale de montage devant les assises de sièges, tout en trouvant de la place pour 2 sièges !

Photos de Phil Bacon (e-mog), texte D. Hallawell